Condylomes ou verrue génitales

Qu’est ce que c’est un condylome?

Un condylome est une infection transmise sexuellement (ITS). Il se manifeste sous forme de petites excroissances tels que des verrues sur les organes génitaux, l’anus, les aînes, la bouche et de la gorge. Les condylomes sont l’une des infections les plus répandues dans le monde. Il est causé par certains virus que l’on regroupe sous le nom de Virus du papillome humain (VPH).

À quoi ressemblent les Condylomes?

Les condylomes sont généralement visible à l’oeil nu. Ce sont des lésions similaires à de petites verrues. Ils peuvent se retrouver seules et isolées et mesurer moins de 1 mm ou encore être regroupées en amas pour former une image semblable à une tête de chou fleur. Les couleurs et les formes peuvent varier selon la couleur de la peau et la localisation des lésions. On parle souvent de crête de coq pour les décrire.
Ils sont fréquemment visibles sur les organes génitaux externes mais parfois peuvent se retrouver à des endroits non visible tel que dans l’urètre, dans l’anus et dans le vagin.

Quels sont les symptomes des condylomes?

Outre l’éruption il n’y a pas vraiment d’autres symptomes associés aux Condylomes. Ils ne cause pas de douleurs mais peuvent parfois êtres accompagnés de démangeaisons, d’irritations et de saignements. On peut être contaminé par le virus sans le savoir et sans le voir.

Comment les condylomes se transmettent-ils ?

Les condylomes sont causés par certaines souches du virus du papillome humain. C’est une infection qui se transmet lors d’une relation sexuelle, avec ou sans pénétration. Un seul contact peau à peau avec des organes génitaux tel que le pénis, la vulve, l’anus, le vagin,le scrotum ou la bouche d’une personne infectée est suffissant pour transmettre l’infection. Il n’est pas bien connu si le virus se transmet d’un objet à une personne.Cependant Il est préférable de ne pas partager des vêtements ou des objets sexuels.

Les condylomes peuvent surgir plusieurs mois voire même plusieurs années seulement après une contamination avec le virus. Il est donc pratiquement impossible de connaitre le moment et le partenaire sexuel ou l’infection s’est produite. Il est possible d’être infecté par plusieurs souche du virus du papillome humain. Dans certains cas, un mère peut trasmettre le virus à son bébé lors de l’accouchement.

Comment fait on le diagnostique des condylomes ?

Un simple examen visuel est généralement suffissant pour poser le diagnostique. Cependant les condylomes ne se manifestent pas toujours de la même façon. Ils peuvent être difficile à repérer sur la peau s’ils sont de petites tailles ou de la même couleur que celle-ci. Lorsque les lésions posent un doute il peut être nécessaire de faire une biopsie afin de confirmer le diagnostique. Une biopsie est un prélèvement d’un petit morceau de peau présentant des lésions. Ce prélèvement sera ensuite analysé au microscope dans un laboratoire.

Il existe également un test liquide qui permet uniquement de retrouver des lésions causé par les condylomes ou VPH sur le col de l’utérus (cervix) de la femme. Ce test est pratiqué lors d’un examen gynécologique appelé Pap test.

Lorsqu’un individu infecté ne présentent pas de lésions, il n’exsiste pas de test de dépistage pour le virus du papillome humain (VPH). Il peut s’écouler des mois et années avant que les condylomes apparaissent. On peut également vivre avec le virus sans jamais développer de verrues génitales. Il s’agit de l’infection transmise sexuellement la plus populaire dans le monde mais seulement un faible pourcentage développeront des verrues génitales. on estime que 4 personnes sont 5 seront infectés par le virus au courant de leur vie. De ce nombre moins de 1 personne sur 5 auront des condylomes.

Comment traitent-on les condylomes?

Dans la majorité des cas, les verrues génitales sont similaires aux autres types de verrues. Elles peuvent apparaitrent subitement et disparaitrent d’elles-mêmes en l’espace de quelques mois. Cependant cela ne signifie pas que le virus ne peut pas refaire surface. Puisqu’on ne peut pas le dépister il est impossible de mesurer si le virus est toujours présent ou non chez la personne infectée. Seule des lésions visibles ou lors d’un examen Pap test chez la femme pourront nous donner un indice que le virus est toujours présent.

Les traitements disponibles servent surtout pour des raisons esthétiques. Ils ne peuvent pas guérir l’infection. Ils existent des cremes, des chirurgies mineures et des applications d’azote liquide (cryotherapie). Les traitements sont souvent sur plusieurs semaines et doivent être fait lors d’une consultation avec un professionel de la santé ou à la maison. Parmi les crèmes pouvant être appliquée à la maison on retrouve les solutions de podofilox ou d’imiquimod. En cabinet le professionel utilisera l’axote liquide, la podophylline et l’acide trichloracétique. Ce n’est seulement que si ces solutions échouent qu’une chirurgie de type excision, laser ou courant electrique sera considéré. Dans tous les cas ou les lésions se retrouveront sur le col de l’utérus ou a proximité de celui-ci la patiente sera référée a un gynécologue qui pratiquera une colposcopie pour un traitement plus poussé.

Quelles sont les causes et les complications des condylomes?

Les condylomes sont associés a plusieurs types virus qui font partie d’un regroupement appelé virus du papillome humain (VPH). Le VPH regroupe plus d’une centaine de différents type de virus. On y retrouve en autre les virus qui sont responsable des verrues que l’on apercoit souvent sur les mains des enfants  (VPH 1) ou encore sous les pieds (VPH 2).Lorsqu’ils se manifestent sur des muqueuses tel que la gorge ou le col de l’utérus, les condylomes peuvent être associé avec des risques de cancer.

Les condylomes sont associés a certaines souches de VPH. On en compte plus d’une quarantaine répertoriées uniquement pour les verrues génitales. Les plus populaires sont les souches VPH 6 et VPH 11.Ils touchent a eux seuls plus 75% des cas de condylomes. Ces génotypes sont considérés a faible risque pour le développement futur d’un cancer. Cependant il existe d’autres types qui ont moins bonnes réputations. Les Génotypes 16 et 18 sont les principales cause des cancers du col de l’utérus, du vagin, de la vulve et de l’anus. Il sont donc considérés à haut risque. Une biopsie sera nécessaire pour confirmer le diagnostique lorsque les lésions seront douteuses.

Il arrive parfois que les condylomes soient très difficile à traiter. Les personnes ayant un système immunitaire plus faible sont susceptible de développer des verrues plus grosses et qui persistent plus longtemps.

Chez la femme enceinte, il arrive parfois que les condylomes apparaissent plus facilement. Il peuvent dans certains cas être plus volumineux et plus difficiles a traiter. Le risque d’infection entre la mère et le nouveau-née est relativement faible. La césarienne n’est généralement pas pratiquée a moins que la mère ne soit infectée d’un trop grand nombre de condylomes. L’infection peut se produire uniquement lorsqu’il y aura un contact cutanée. Elle ne se transmet pas par le sang.

L’anxiété, l’isolement, la honte, la colère et le stress sont également des complications dû aux condylomes. Une prise en charge rapide aide a briser la détresse psychologique. Une discussion avec un professionel de la santé améliore la gestion de ces perturbations.

Les Condylomes sont aussi en lien avec un risque plus grand de contracter une ITS tel que la chlamydia, gonorrhée, herpès, vaginite bactérienne, vih et hépatite.

Comment peut-on prevenir les condylomes et leurs complications?

Les condylomes sont une infection transmissible sexuellement. Tout comme les autres ITS, un comportement responsable dans ses habitudes sexuels aide à la prévention de la maladie. L’utilisation du condom aide a diminuer le risque de transmission du vph sur les régions qui sont exposées. Les autres régions tel que les aînes, le scrotum, la vulve courent malgré tout un risque important.

Un grand nombre de partenaire augmentent les chances d’être en contact avec le virus.

Éviter de partager des vêtements ou des objets sexuels utilisés pour la pénétration.

traiter le plus rapidement possible les lésions peut améliorer la durée du traitement.

le tabac joue un rôle sur le systeme immunitaire. les fumeurs pourraient avoir plus de difficultés a se débarasser des lesions.

Le Paptest est un examen de routine qui se fait dès  l’âge de 21 ans chez les femmes actives sexuellement. Ce test sert à la détection de cellule atypique ou cancérigène qui pourrait se trouver sur le col de l’utérus. Il permet également un examen visuel du vagin et les dépistages de certaines infections transmissibles sexuellement.

La vaccination est maintenant offert a un certains groupe d’âge de jeunes filles et femmes pour la prévention des verrues génitales et du cancer. Elle est souvent peu ou pas recommandée aux garcons puisque le vaccin protège contre le VPH 6-11-16-18. Les génotypes  6 et 11 sont considérés à faibles risque pour le développement d’un cancer et sont responsables pour plus de 75 % des condylomes. Les Génotypes 16 et 18 sont quant à eux à haut risque pour les cancer du col de l’utérus, de la vulve, du vagin et de l’anus. Ce sont donc des cancer qui affectent la santé des femmes. On le retrouve sous le nom de Gardasil au Canada.

Images de Condylomes:

ITS – MTS – IST